AFD : LES INÉGALITÉS HOMMES-FEMMES ENCORE PERSISTANTES EN AFRIQUE

Les femmes africaines font face à de nombreuses inégalités par rapport aux hommes selon un Atlas de l’Afrique que l’Agence Française de Développement (AFD) vient de publier. En matière d’éducation, de santé, d’accès à l’emploi, et d’opportunités économiques, et dans la vie politique, les femmes passent au second plan derrière les hommes. Des inégalités qui s’avèrent plus profondes en Afrique du Nord. Ces inégalités constituent cependant une énorme marge de manœuvre pour faire accélérer les programmes de développement du continent africain, a souligné l’AFD dans sa dernière publication.

Les femmes ne baissent pour autant pas les bras devant ces inégalités. Bien au contraire, elles restent un moteur des activités économiques de l’Afrique. Leur taux de participation au marché du travail estimé à 55% en moyenne sur le continent, dépasse la moyenne mondiale située à 48%. Un dynamisme qu’il faut un peu relativiser selon l’AFD puisqu’il découle de façon générale, de l’insuffisance d’emplois stables rémunérés

L’AFD intervient alors à travers divers programmes pour réduire ces inégalités entre les hommes et les femmes. L’Agence met notamment l’accent sur des initiatives qui renforcent les progrès réalisés en matière de santé et d’éducation, d’emplois décents, d’entreprenariat moins subi et d’autonomisation des femmes. L’intégration des femmes dans les politiques publiques constitue également l’un des engagements importants pris par l’AFD.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat