CENTRE MÉDICAL DE MOULENGUI-BINZA : PRISE EN CHARGE DES PATIENTS DANS DES CONDITIONS PRÉCAIRES

Situé dans la province de la Nyanga, le centre médical de Moulengui-Binza, ne reflète pas un investissement de plusieurs millions d’argent public. Et pourtant, cet hôpital bénéficie chaque année d’un budget de fonctionnement. Les patients admis sont pris en charge dans conditions déplorables.

Ce centre médical est dépourvu de table chauffante. Ce qui a poussé le personnel de santé à réchauffer, dans la nuit du 24 au 25 octobre 2020, un nouveau-né à la lampe-tempête.

Les bâtiments construits par l’Etat sont modernes. La salle d’accouchement tenue proprement par le personnel qui y travaille contraste avec le manque d’équipements et de matériel médical.

Dans la localité de Moulengui-Binza, il n’y a ni pharmacie, ni dépôt pharmaceutique. L’ambulance sur laquelle on peut lire « Centre médical de Moulengui-Binza », est sur cale dans l’enceinte de l’institution. Les évacuations sanitaires se font ainsi dans pick-up ou d’autres types de véhicules de transport vers l’hôpital régional de Tchibanga, situé à environ 108 kilomètres. Le bon fonctionnement de ce centre médical intéresse-t-il les autorités du ministère de la Santé précisément celles de la région sanitaire Sud ? C’est la question qui se pose puisque la politique de santé au Gabon, se fonde sur la Constitution en son article premier alinéa 8 qui stipule que l’Etat, selon ses possibilités, garantit à tous, notamment à l’enfant, à la mère, aux handicapés, aux vieux travailleurs et aux personnes âgées, la protection de la santé.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat