Cherté de la vie : Les produits de première nécessité au cœur des préoccupations du gouvernement

Le Premier ministre Julien Nkoghé Békalé, invité de l’émission Décryptage, diffusée sur la chaîne Gabon 24, le 24 juillet 2019, a réaffirmé que le gouvernement s’attèle à ce que les produits de première nécessité, à la disposition des populations, soient toujours achetés à moindre coût. Les contrevenants qui ne respectent pas les prix fixés par l’Etat seront sanctionnés, a vertement précisé le chef du gouvernement.

« Nous avons compris le message des Gabonais, le président de la République l’a très bien compris. Si vous l’avez bien compris dans son discours à la nation du 8 juin dernier, le président a instruit le gouvernement de se mettre exclusivement au service des Gabonais. Nous comprenons la détresse de nos compatriotes. Le gouvernement s’attèle à satisfaire leurs besoins au quotidien, sur les produits de première nécessité, je vais rassurer nos compatriotes, les prix n’ont pas augmenté », a tenu à rappeler Julien Nkoghé Békalé, lors de l’émission.

Sur le terrain, les faits le prouvent. Le 6 juin 2019, 58 produits de première nécessité consommés essentiellement par les ménages disposant des revenus modestes, ont été exonérés des droits de douane. Il s’agissait pour l’essentiel de la volaille, des cotis, du lait et de certaines variétés de riz.

S’agissant du prix de la baguette de pain qui défraye la chronique, le Premier ministre, en plus de rassurer que le prix est et restera à 125 fcfa, a fait preuve de pédagogie pour montrer pourquoi ce prix restera inchangé. « Le prix de la baguette de pain est resté à 125 Fcfa. Il restera à 125 Fcfa… Mais nous sommes conscients que nous sommes dans une économie libérale, ce qu’il faut retenir aussi, c’est que dans une économie libérale, c’est le marché qui fixe le prix. Mais pour les produits de première nécessité et les services dits stratégiques, le gouvernement est souvent obligé de les réglementer pour permettre au plus grand nombre de bénéficier de ses services et de ses produits de première nécessité. C’est le cas de la farine de blé. Le gouvernement subventionne cette farine pour maintenir le prix de la baguette de pain à 125 Fcfa », a-t-il précisé.

Et s’agissant des opérateurs économiques qui seront en porte-à-faux avec les lois imposées, le Premier ministre avertit. « Il y a un certain incivisme de la part de nos compatriotes. Certains opérateurs économiques veulent en faire à leur tête. Je profite de cette tribune pour attirer leur attention que le gouvernement restera ferme sur les décisions prises. Et les contrôles seront effectués. Et les opérateurs économiques qui seront surpris en train de faire du dumping, seront sanctionnés et leurs affaires fermées. Et je tiens à le dire clairement ».

Le ministre des Transports, Justin Ndoundangoye, avait d’ailleurs déjà mis en garde les taximen contrevenants qui augmentaient le prix du transport, par l’entremise d’un communiqué de presse.

Les Gabonais peuvent avoir confiance en leurs dirigeants qui ne ménagent aucun effort pour satisfaire leurs besoins. « Je l’ai déjà dit, je ne serai heureux que lorsque les Gabonais le seront », avait d’ailleurs affirmé le Chef de l’Etat dans l’un de ses discours.

Maxime Owono

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x