COVID-19 : L’OMS RÉTICENT FACE AU PASSEPORT VACCINAL

Au terme de la réunion d’urgence tenue le 14 janvier 2021 dernier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis un avis défavorable sur l’instauration maintenant, d’un passeport vaccinal contre la Covid-19 pour les voyages à l’étranger, rapporte le site Agenceecofin.

Selon l’organisation, cela est prématuré car il n’existe pas encore suffisamment de données sur l’efficacité et la disponibilité des vaccins contre la Covid-19 pouvant permettre d’exiger une preuve d’immunité dans le cadre des voyages internationaux.

Selon l’OMS, une preuve de vaccination ne doit pas dispenser les voyageurs internationaux de se conformer à d’autres mesures de réduction des risques de voyage. « L’OMS recommande, en effet, de ne faut pas introduire à l’heure actuelle d’exigences de preuve de vaccination ou d’immunité pour les voyages internationaux comme condition d’entrée, car il existe encore des inconnues critiques concernant l’efficacité de la vaccination pour réduire la transmission et la disponibilité limitée des vaccins », a indiqué l’agence onusienne en charge de la santé dans le monde.

En effet, l’instauration du passeport vaccinal contre la Covid-19, qui vise à rendre la vaccination contre le coronavirus obligatoire ou en faire une condition préalable en cas de déplacement, notamment pour voyager à l’étranger, fait débat depuis quelques semaines, particulièrement en Europe.

Pour l’heure seul Israël a instauré un « passeport vert », délivré deux semaines après l’administration de la deuxième dose du vaccin contre la Covid-19. Ce document permet d’être exempté de quarantaine ou de tests contre la maladie pour se déplacer dans certains lieux publics ou encore pour voyager à l’étranger.

Raïssa Moubecka

Leave a Reply

Your email address will not be published.