COVID-19 : MISE EN CAUSE DE LA FIABILITÉ DES VACCINS, NOUVEAU PROJET DE L’OPPOSITION ?

Durant toute la période du premier confinement, les leaders les plus en vue de l’opposition gabonaise s’étaient bien gardés de relayer les messages de sensibilisation à la lutte contre la propagation du Covid-19, comme s’il s’agissait des messages de propagande de la majorité présidentielle. Certains sont allés jusqu’à tenir des discours négationnistes sur l’existence même de ce virus au Gabon préférant relayer des rumeurs selon lesquelles le gouvernement gonflerait les chiffres pour avoir plus d’argent des partenaires internationaux. 

Une posture irresponsable qui aurait participé au relâchement du respect des mesures barrières par une partie de la population. Une posture meurtrière quand on parle d’une maladie qui a déjà tué près de trois millions de personnes dans le monde. Si la deuxième vague que notre pays subit actuellement fait rire jaune ceux qui hier encore chantaient  «  Ya Corona au Gabon ? Ya pas Ya pas » elle est aussi l’occasion avec la campagne de vaccination nationale mise en place par le gouvernement, pour certains hommes politiques d’en rajouter une couche.

La dernière sortie de l’ancien ministre Alexandre Barro Chambrier, Président Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) sur la fiabilité du vaccin semble participer de ce besoin de défier et minimiser la pandémie et la nécessité d’une campagne de vaccination.

Dans une interview au micro d’une radio locale, l’ancien membre du Parti Démocratique Gabonais, et propriétaire d’une polyclinique a déclaré «Il faut que le gouvernement donne au peuple gabonais toutes les garanties pour dissiper les doutes et réticences sur la fiabilité de ce vaccin» Se faisant le porte voix du néo mouvement des anti vaccins gabonais dont les carnets de vaccinations sont curieusement très à jour, le porte-parole de de circonstances a déclaré par ailleurs que   « Des équipes de médecins, de biologistes et autres chercheurs auraient dû se relayer pour expliquer les composantes de ce vaccin, les effets secondaires qui peuvent en découler, voire les précautions à prendre. Voilà ce qui aurait rassuré les Gabonais» 

C’est pourtant ce à quoi s’évertuent des équipes de médecins, de biologistes et autres chercheurs sur différents médias notamment sur le programme « Covid en Clair » 

Si cette sortie médiatique de l’ancien ministre visait à créer la psychose il ne se serait pas pris différemment. Le débat sur les vaccins n’a jamais existé au Gabon, le Gouvernement ayant vu venir la récupération politicienne de l’ignorance d’une partie de la population à pris les devant en ne rendant pas la vaccination obligatoire.

Ces questions du Président Barro Chambrier qui prétend parler au nom des “Gabonais” sont curieusement dans l’air du temps d’une campagne médiatique portée par les médias français contre les vaccins chinois et russes.  En effet, ces derniers dont le pays, 6e puissance du monde est incapable de produire le moindre vaccin, semblent s’être donné le mot pour charger le vaccin chinois de tous les maux de la terre. Ces éléments de langage anti chinois ont d’ailleurs été repris mot pour mot par certains confrères.

Pour rappel, le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur la vaccination de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui s’est réuni du 22 au 25 mars a déclaré que « Les vaccins chinois Sinopharm et Sinovac sûrs et efficaces » Au Gabon la vaccination n’est pas obligatoire. La République soeur du Congo d’où aurait été localisé le Président Alexandre Barro Chambrier en pleine campagne électorale a reçu elle aussi 100 000 doses de vaccins…chinois.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x