DÉCÈS D’IDRISS DÉBY : ALI BONGO SALUE LA MÉMOIRE D’UN « COMBATTANT »

« Le président Idriss Déby Itno est mort comme il a vécu. En combattant. Mes condoléances les plus attristées à sa famille et au peuple tchadien. Dans cette épreuve douloureuse, le Tchad pourra compter sur l’entière solidarité du Gabon. » A-t-on pu lire sur les réseaux sociaux du chef de l’État gabonais, Ali Bongo Ondimba, après l’annonce du décès de son homologue Tchadien, ce 20 avril 2021.

Le continent Africain est en émoi suite à la disparition tragique du président tchadien, qui a succombé à des blessures par balle au cours d’une opération contre des rebelles dans le Nord du pays, qu’il dirigeait avec son armée. Âgé de 68 ans, des résultats provisoires de la dernière élection présidentielle, annoncés ce 19 avril le donnaient vainqueur avec environ 80% des suffrages. Moins de 24h après l’annonce de ces résultats, il a perdu la vie.

Pour rappel, le 2 décembre 1990, avec l’appui de la France, il chasse du pouvoir Hissène Habré et le remplace le 4 décembre avec le titre de président du Conseil d’État. Il est ensuite désigné président de la République du Tchad le 28 février 1991 après l’adoption de la Charte nationale. Il remporte les élections présidentielles de 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021. Le 30 janvier 2016 il est élu président de l’Union africaine pour un mandat d’un an. Il meurt au front face à une rébellion armée venue de Libye alors qu’il s’apprêtait à être investi pour un 6ème mandat.

Freddy MOUSSOUNDA

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x