DETTE INTÉRIEURE : LE CONSEIL D’ETAT A-T-IL RENDU DES JUGEMENTS DE COMPLAISANCE ?

Selon le porte-parole de la Présidence de la République qui s’exprimait dans le journal l’Union « une entreprise qui sollicitait un paiement de 800 millions au titre d’une supposée créance a fait un recours devant le Conseil d’État et a fini par obtenir un dédommagement de plus de 8 milliards de francs CFA, c’est-à-dire, dix fois le montant initialement revendiqué » selon certaines indiscrétions la méthode serait bien huilée au niveau du Conseil d’Etat 

En plus d’avoir démontré avec habilité que les différents «  club de Libreville » était le lieu de règlement de créances douteuses et de dette de complaisance, la Task Force pour le règlement de la dette intérieure vient pourrait avoir levé le voile sur des collusions entre la haute administration publique et certains créanciers véreux

Le cas de cette entreprise qui se serait payer un dédommagement de 8 milliards de FCFA pour une créance supposée de 800 millions ne serait pas unique. Il existerait au sein du Conseil d’Etat une véritable entreprise de spoliation du Trésor Public Gabonais via des jugements de complaisance. 

Si toutes ces allégations se relevaient véritables en l’état, il s’agirait d’un énième scandale déclare une source proche du ministère de la Justice qui déclare qu’ « offrir des dédommagements de complaisance alors que le budget public est un amalgame d’emprunts qui font à peine le double de ces dédommagements est criminel. Il s’agit même de haute trahison. Les membres du conseil d’Etat doivent s’expliquer. »

Le Conseil D’Etat gagnerait à rendre publics tous les jugements similaires afin que l’opinion publique se fasse une opinion sur l’existence ou non d’une véritable mafia en son sein.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat