FAITS DIVERS : CONFONDU À UN SANGLIER, UN HOMME MEURT PAR BALLES À MALINGA

Au cours d’une partie de chasse, Nzengué, un congolais de 33 ans a été abattu par son beau-frère Jean-Jacques Biyeka dans la nuit du 13 février dernier à Malinga, chef-lieu du département de la Louetsi Bibaka. Le présumé meurtrier aurait confondu sa victime à un sanglier, rapporte le quotidien l’Union.

Placé en détention préventive à la prison centrale de Mouila depuis le 16 février, Jean-Jacques Biyeka y est poursuivi  pour avoir tué accidentellement son compagnon de chasse qui n’est autre que son beau-frère, donc le frère de sa concubine. Selon l’Union, les faits se sont déroulés dans la province de la Ngounié plus précisément au village Malinga.  

Les deux hommes seraient partis à la chasse comme d’habitude sans se douter de ce qui arrivera par la suite. « Pendant que nous marchions dans la forêt, nous avons vu un troupeau de sangliers devant nous. Nous nous sommes donc très vite séparés, de sorte à prendre les bêtes en étau. Une fois les animaux à bonne portée, Jean-Jacques Biyeka dit avoir armé son fusil de type calibre 12 et tiré promptement. Mais soudainement, il entend plutôt le cri d’un humain.  En s’approchant, de plus près, il voit son beau-frère gisant au sol, baignant dans une mare de sang », indique l’Union.

La victime va ainsi perdre la vie sous le poids des balles. Le présumé assassin n’aura d’autre choix que de repartir au village annoncer la « triste » nouvelle. Informés par les populations, les gendarmes de Malinga vont se saisir de l’affaire et placer Jean-Jacques Biyeka aux arrêts dans le cadre de la procédure entamée. Ce dernier, désormais dans les mailles de la justice devra répondre des actes qui lui sont reprochés.

Leave a Reply

Your email address will not be published.