FOOTBALL : VERS UN NON-LIEU DANS L’AFFAIRE KANGA GUELOR ?

La Fédération Gabonaise de Football (FEGAFOOT) a été entendue ce 24 mai 2021, par la Confédération Africaine de Football (CAF) dans l’affaire concernant l’international gabonais Kanga Guelor. Selon des sources proches du dossier, la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) n’aurait pas fourni assez d’éléments capables de prouver leurs allégations. La CAF pourrait conclure un non-lieu.

Quelques heures seulement après les comparutions des deux fédérations devant les instances internationales de football, plusieurs médias congolais ont jugé utiles de distiller de fausses informations sur la toile. C’est le cas du site d’information congolais “Actualité” qui a titré Affaire Guelor Kanga : la FECOFA a plaidé sans la FEGAFOOT … qui « n’était pas prête ». Une information très vite démentie par la partie gabonaise.

Dans un communiqué daté du 24 mai, la FEGAFOOT explique qu’elle « a bien pris part comme convenu, à la visioconférence ce matin avec le jury disciplinaire de la CAF selon chronogramme préétabli à savoir, 10h30 GMT pour la FECOFA et 11h GMT pour le Gabon. » Des propos qui viennent remettre en cause la crédibilité de nos confrères de la presse congolaise qui semble miser sur la prolifération des fake news.

Tout en rassurant le public gabonais quant à l’épilogue de cette affaire, la FEGAFOOT a indiqué attendre « sereinement la décision écrite et motivée qui sera prise dans les prochains jours par la CAF ». Laquelle devra fixer les deux parties et définitivement clore le débat sur l’éligibilité du joueur avec la sélection gabonaise. Une affaire qui selon plusieurs observateurs ternit l’image du football africain.

Freddy MOUSSOUNDA

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x