GABON : LA LUTTE CONTRE L’INSÉCURITÉ ET LA CRIMINALITÉ EN 2021

L’insécurité et la criminalité ont atteint des proportions très inquiétantes au Gabon. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la Covid-19 avec son lot de restrictions dont le couvre-feu, n’aura pas permis de réduire le taux de délinquance, bien au contraire il s’est accru. C’est du moins ce qui ressort du bilan présenté au chef de l’État Ali Bongo Ondimba, par le commandant en chef des forces  de police nationale, le général Serge Hervé Ngoma, ce 06 janvier 2021.

C’est lors de la présentation des vœux au chef de l’État, par ailleurs chef suprême des forces de défenses et de sécurité, que le général Hervé Ngoma a dressé un bilan non exhaustif de la criminalité au Gabon au cours de ces derniers mois. Le déploiement des agents en uniforme dans les artères de la capitale gabonaise pour garantir le respect des gestes barrières, n’aura pas suffit à décourager les malfaiteurs.  

Si les Checkpoints érigés dans les grands carrefours du Grand Libreville ont permis d’interpeller un peu plus de 5 000 réfractaires à l’application des gestes barrières et au respect du couvre-feu, l’on note sur la même période à quelques détails près, l’enregistrement de 3 109 délits et infractions contre des personnes.  Pour les infractions contre les biens, 8 708 transgressions ont été établies, soit 7,06% de plus que l’année précédente.

Au cours de ce bref exposé au président de la République, le commandant en chef des forces de police nationale, n’a pas manqué d’indiquer que des dispositions seront prises pour intensifier la lutte contre l’insécurité et la criminalité, ces fléaux qui gangrènent notre pays.

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.