GABON : LES SYNDICALISTES S’INSURGENT CONTRE UN CODE DU TRAVAIL CO-REDIGÉ PAR EUX-MÊMES ET LE GOUVERNEMENT

Malgré les innovations perceptibles, la nouvelle réforme du Code du travail ne fait pas l’unanimité auprès des organisations syndicales. Le ministère du travail, lui, s’étonne de cette position.

C’est une déclaration doublée d’un mémorandum rédigée par une dizaine d’organisations syndicales des travailleurs et à transmettre aux deux chambres du Parlement, qui a divisé les parties prenantes au nouveau projet de réforme du Code du travail.

Les Syndicats dénoncent le fait que ce nouveau projet ne soit pas « le fruit d’un consensus entre les partenaires sociaux comme annoncé mais plutôt l’expression de la volonté unilatérale du ministère du travail qui est même allé à l’encontre des points d’accord entre le groupe employeur et le groupe de travail ».

Ce que réfute le ministère du travail qui, dans un communiqué diffusé hier, lundi 21 juin, met en lumière le processus de participation des partenaires sociaux dans l’élaboration de ce projet de réforme sur le Code du travail.

Pour le ministère, « la version du Code du travail a donc fait l’objet de la plus large concertation jamais réalisée pour une réforme sociale et ce dans l’esprit de la convention n°144 de l’OIT. »
En effet, fait remarquer le ministère, dans le cadre de cette réforme, une plénière générale a été organisée avec plus de 300 partenaires sociaux par souci de transparence. Cela a abouti à l’adoption du projet du Code avec un consensus de 81%.

Séraphin Lame

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x