GRATUITÉ DES LOYERS : PLUSIEURS FAUX DOSSIERS DÉPOSÉS

” Beaucoup de compatriotes déclarent avoir 80 maisons ou un peu moins, et lorsque nous allons sur le terrain, ils n’ont même pas 10 ou 4 ou 3 maisons, cela n’est pas bien ”, a regretté devant la presse, le ministre de l’Economie et de la relance Jean Marie Ogandaga.

Certains bailleurs éligibles au règlement de leurs loyers par l’État en cette période de crise sanitaire, ne comprennent pas pourquoi cela prend des semaines pour régler leurs petites factures. Alors que la mesure court toujours, les bailleurs éligibles vivent très mal cette attente. Car c’est souvent leur unique source de revenus. Le ministre de l’Economie et de la relance a indiqué que cela est lié au fait que certains citoyens gabonais véreux cherchent à jouer des tours à l’État. « Beaucoup de compatriotes déclarent avoir 80 maisons lorsque nous allons sur le terrain, il n’en a même pas 10 ou 3 ou 4, cela n’est pas bien. Et si nous n’avions pas fait ces contrôles aujourd’hui nous aurons payé des personnes qui déclaraient avoir des maisons sans en avoir. C’est ce qui fait en sorte que cela prenne un peu de temps », s’est excusé Jean Marie Ogandaga. Le ministre a promis que le gouvernement ne reviendra pas sur ses engagements. « Une parole donnée, c’est une parole à respecter. Nous membres gouvernement, nous devons mettre tout en œuvre pour que cette parole soit respectée », a-t-il juré.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.