ITIE : LE GABON VEUT RENFORCER LA TRANSPARENCE DANS SON INDUSTRIE EXTRACTIVE

Les autorités gabonaises sont actuellement en campagne pour soumettre leur candidature à la ré-adhésion du pays à l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives.(ITIE) Pour la Présidente du PRÉSIDENTE DU GROUPE D’INTÉRÊT GI ITIE GABON il s’agit de renforcer la transparence, lutter contre la corruption et promouvoir la bonne gouvernance selon des normes internationales.

Pour les autorités gabonaises lutter contre la corruption dans l’industrie extractive passe par une application des normes internationales, il s’agit d’une démarche cohérente selon Madame Oyouomi Loumbou Bibey, la PRÉSIDENTE DU GROUPE D’INTÉRÊT GI ITIE GABON .
 << les avantages de cette réintégration sont la bonne cohérence, gouvernance et gestion mais aussi faire savoir au grand public comment les ressources sont mobilisées, quelles sont leurs affectations et de quelle manière on peut améliorer le fonctionnement pour une répartition équitable. >>, a déclaré la Présidente du Groupe ITIE-Gabon


MADAME OYOUOMI LOUMBOU epse BIBEY Léontine Tania –  PRÉSIDENTE DU GROUPE D’INTÉRÊT GI ITIE GABON

Pour le Gabon, il s’agit d’une priorité. Le pays devra donc s’engager à communiquer des données essentielles sur les revenus, la transparence des contrats, les transactions financières dans le secteur extractif. Ces données permettront d’analyser les éventuels écarts dans les divulgations et les aspects de celles-ci susceptibles de donner lieu à des détournements. 

Le GROUPE D’INTÉRÊT GI ITIE GABON  est mobilisé à apporter à l’initiative toutes les informations pour favoriser la bonne gouvernance. Le Gouvernement Gabonais s’est dit prêt à répondre aux exigences de l’Initiative. La mission du groupe du Gabon est de promouvoir cet engagement auprès des entreprises du secteur, de la société civile. Enfin le Groupe ITIE-Gabon souhaite favoriser les échanges entre ces parties dans le cadre du «  plan de travail » qui permettra de soumettre la candidature du Gabon et «  mettre en application toutes les recommandations contenues dans la norme 2019 » a souligné la Présidente du Groupe.

Cette dernière s’est enfin engagée à recourir à tous les canaux de divulgation possible, notamment la presse et les données ouvertes afin de créer toutes les conditions de transparence qui visent à éliminer les activités illégales dans un secteur stratégique pour l’Économie du pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published.