MOUGUIAMA VA INTERDIRE L’UNIVERSITÉ AUX ÉLÈVES DONT L’AGE N’EST PAS « CORRECT. »

C’est le souhait émis par le ministre de l’Enseignement supérieur lors de sa visite le lundi 10 Août 2020 au sein de la franchise universitaire. Pour le ministre Mouguiama-Daouda, « « Seuls les bacheliers les plus jeunes et les plus méritants entreront à l’UOB» l’objectif de cette manœuvre est de juguler les effectifs pléthoriques au sein du campus universitaire.


Créée en 1970, l’université Omar Bongo,  doit faire face depuis plusieurs années, à la vétusté de ses infrastructures, à la mauvaise gestion de ses principaux responsables, mais aussi à la forte densité de sa population étudiante. 

Pour le ministre de l’Enseignement supérieur « L’université est devenue le choix par défaut des gens qui ne savent pas où aller et qui viennent s’y inscrire pour avoir la bourse » sa volonté est donc de créer un filtre à l’entrée. Ce filtre sera d’avoir un âge «  correct » sans plus de précisions. Les autorités du ministère de l’enseignement supérieur souhaitent créer un système d’orientation des meilleurs vers les filières générales, et les moins brillants vers des filières dites professionnelles. 

À ce sujet il a annoncé l’ouverture à la formation professionnelle de 6000 places dans la zone industrielle de Nkok , une zone économique spéciale située à la sortie de Libreville. Par ailleurs, pour accompagner ce qui est présenté comme une innovation, le ministère a déjà mis en place un système d’information sera «  bientôt opérationnel » là aussi, aucune date n’a été communiquée.

Une chose est sûre, pour les élèves aux âges « corrects » et ceux aux âges « incorrectes » la date du Baccalauréat, un des examens pour accéder à l’université reste fixée au 20 août 2020. 





Leave a Reply

Your email address will not be published.