NOUVEAU CODE DU TRAVAIL : LES GRANDES INNOVATIONS

Source de controverse jadis, le nouveau code du travail, en instance d’adoption finale, place l’équilibre socio-professionnel au cœur de son déploiement dans le monde du travail.

Le travail est sacré pour l’Homme. Si le ministère de l’Emploi peut se réjouir de la nouvelle réforme du code du travail encadrant cette activité, le travailleur peut lui de son côté, avoir le sommeil tranquille.

Et pour cause, réajuster après le soulèvement il y a quelques années des partenaires sociaux du privé, le nouveau code du travail offre les garanties d’une flexibilité des droits et devoirs des employeurs et des travailleurs au sein du secteur privé.

C’est du moins le résumé qui ressort des onze grandes innovations appréciables de ce code. Entre le dialogue sociale en entreprise, la lutte contre les discriminations, l’ouverture du marché du travail à d’autres composantes des travailleurs, la flexibilité des contrats, l’assouplissement des cas de licenciement et l’employabilité préférentielle aux nationaux, pour ne citer que ces points, le nouveau code du travail établit un équilibre socio-professionnel certains entre les besoins des employeurs et ceux des travailleurs dans un environnement pacifique.

S’il découle du dialogue entre trois composantes : États, Syndicats des travailleurs et représentant patronat, il faut reconnaître que son calibrage met en avant une nouvelle synergie des positions au sein des entreprises.

Séraphin Lame

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x