RÉOUVERTURE DES ÉGLISES : LE GOUVERNEMENT ANNULE LES MESURES CONCERNANT L’ EUCHARISTIE ET LA DÎME

La gestion de l’Eucharistie, le test de covid-19 obligatoire avant d’entrer dans les églises et le paiement électronique de la dîme ne sont plus obligatoires pour la réouverture des églises prévue pour 30 octobre 2020. La gestion de l’Eucharistie et de la dîme revient aux églises. L’Eucharistie sera remis dans la main du croyant par le guide religieux, à l’aide d’une pince. C’est ce qui ressort de la rencontre entre le Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda et les leaders religieux, tenu ce 29 octobre 2020, sur une instruction du Président de la République, Ali Bongo Ondimba.

En vue de l’ouverture des lieux de cultes à partir du 30 octobre 2020, le Chef du gouvernement a échangé avec les responsables religieux sur les mesures d’allègement énoncées par le gouvernement au cours de la conférence de presse du 16 octobre 2020. l’Eucharistie, le règlement de la dîme ou les offrandes et le test de négativité à la Covid-19 sont les trois points essentiels qui ont constitué cet échange. A ce propos, il ressort donc que les communautés religieuses devront désormais elles-mêmes, organiser ces trois aspects dans le strict respect des mesures préventives liées à l’épidémie Covid-19. Une résolution qui vient mettre un terme à la polémique née de l’interdiction de l’Eucharistie, du paiement des dîmes via le paiement électronique ou encore la présentation d’un test négatif, comme condition d’accès aux lieux de cultes.

Par ailleurs, un accent particulier a été mis sur la nécessité d’encourager les fidèles et l’ensemble des Gabonaises et des Gabonais à se faire dépister afin d’être renseignés sur leur statut virologique.

Raïssa Moubecka

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat