TASK FORCE SUR LA DETTE INTÉRIEURE : JESSYE ELLA EKOGHA EN PÉDAGOGUE FACE À LA PRESSE

La task force sur la dette intérieure est sans doute l’une des plus belles opérations réalisées cette année par l’Etat gabonais. C’est en bon pédagogue que Jessye Ella Ekogha, Conseiller spécial du Président et Porte-parole de la présidence de la République a réuni les médias nationaux et internationaux au cours d’un petit-déjeuner de presse, ce 17 novembre 2020, pour expliquer les contours de ladite opération.

Lors de son propos introductif, le conseiller spécial d’Ali Bongo Ondimba a tenu à rappeler que le Gabon n’était pas à son premier audit. « L’Etat a déjà fait différents audits avant la task force. Ces audits c’est ce qu’on appelle des audits sur pièces. C’est-à-dire qu’on va demander aux cabinets Price ou à un autre de faire ces audits et on leur dit que pour valider une facture il faut certaines pièces (bon de commande, bon de livraison, devis, facture … Ndlr) » a-t-il confié aux médias.

A l’inverse de la méthode utilisée par Price, les travaux de la Task force ne se sont pas limités aux simples documents présentés par les entreprises appelées à la caisse. C’est le travail effectué par cette équipe pluridisciplinaire et surtout la méthodologie « atypique » utilisée qui auront permis à l’Etat gabonais de réaliser un bénéfice de 70% sur la dette présumée. « Un exemple concret, vous avez des entreprises qui viennent réclamer à l’Etat 2 milliards Fcfa, sauf qu’ils doivent 8 milliards à la CNSS, qu’est-ce qu’on fait ? On leur dit ok on vous doit 2 milliards vous devez 8 milliards à la CNSS, donc vous nous devez toujours 6 milliards. », a indiqué Jessye Ella Ekogha à titre illustratif.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat