ZONE DE LIBRES ÉCHANGES (ZLECAF) : LE GABON PEAUFINE SON ADHÉSION

Le Premier Ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, a présidé ce 16 novembre 2020 à son Cabinet une séance de travail relative à la future Zone de Libre Échange Continentale Africaine (ZLECAF). Celle-ci engage les pays à supprimer les droits de douane sur le commerce intra-africain, réduire le chômage, booster le développement des infrastructures et créer un environnement plus compétitif et durable pour le commerce transfrontalier.

En effet, la zone de libre-échange continentale africaine, est un projet en cours de création sur l’ensemble du continent africain. Le Gabon avait signé l’accord de Zone de Libre-échange Continentale Africaine le 21 mars 2018, puis l’avait ratifié le 2 juillet 2019.  La mise en œuvre de la ZLECAF permettrait de mener à bien les réformes nécessaires pour stimuler la croissance à long terme dans les pays africains.

« Nous sommes venus faire le point de l’évolution de certains dossiers prioritaires qui devront permettre à notre pays d’entrer gagnant dans ce nouveau Grand Marché Africain, avec la possibilité d’avoir plus d’exportations, notamment en ce qui concerne les marchandises et les services. Nous voulons effectivement entrer dans la ZLECAF avec des atouts très importants », a déclaré le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya.

Selon lui, la ZLECAF est un projet qui se présentera sous la forme d’un Grand Marché Commun Africain d’un milliard deux cents millions d’habitants et dont le PIB sera de l’ordre de 2500 milliards de dollars et les négociations se poursuivent au niveau de l’Union Africaine, de la CEMAC et de la CEEAC. « L’objectif est de mettre en place ce Grand Marché dès l’année 2021. Le dossier du Gabon avance correctement. Il remplit ses obligations en relations avec les autres Etats de la CEMAC et de la CEEAC. Nous avons transmis les concessions tarifaires qui devraient entrer dans le cadre de ces accords, et nous l’avons fait dans les meilleurs délais », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, cette séance de travail a vu la présence de plusieurs membres du gouvernement dont ministre d’Etat des Relations avec les Institutions, Denise Mekam’ne Edzidzie, du Ministre d’Etat de la Communication, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, des ministres de l’Intérieur, de l’Energie, des Affaires Étrangères, de l’Economie, du Budget, des Transports, de l’Agriculture, la Promotion des Investissements.

Raïssa Moubecka

Leave a Reply

Your email address will not be published.

WhatsApp chat