GABON : LA SÉCURITÉ DANS LE GOLF DE GUINÉE AU CENTRE D’UN ÉCHANGE À L’AMBASSADE DES ETATS-UNIS

Le Contre-amiral, directeur du Quartier général maritime des forces navales américaines Europe-Afrique-Sixième flotte a échangé ce jour, vendredi 12 novembre avec les dirigeants et chefs de la défense du Gabon.

Au centre de la rencontre, la question du renforcement de la sécurité dans le Golfe de Guinée. La partie américaine veut notamment mobiliser des moyens pour rendre opérationnelle la sécurisation du Golfe de Guinée.

En effet, les Etats-unis attendent aider les nations africaines partenaires à assurer la sécurité, la sûreté et la liberté de navigation dans les eaux entourant le continent, car ces eaux sont essentielles à la prospérité de l’Afrique et à son accès aux marchés mondiaux.

Au Gabon, la question de l’insécurité des côtes nationales, sous l’effet de la piraterie maritime est bien réelle. Régulièrement, les navires de multinationales étrangères sont la cible des pirates qui opèrent dans cette partie. Le dernier acte de piraterie en date est l’attaque d’un navire de ravitaillement offshore qui se trouvait au mouillage près de Libreville.

Dans la longue lutte contre ces indélicats, les forces navales maritimes américaines veulent apporter leur contribution aux efforts consentis par les pays de cette partie de l’Afrique pour en venir à bout de ce problème.

C’est à ce titre que le Contre-amiral benjamin Reynolds s’est entretenu plus tôt hier, avec les responsables de la Marine gabonaise où il a été briefé sur les menaces qui pèsent sur les côtes gabonaises.

Michaël Moukouangui Moukala