RECENSEMENT BIOMÉTRIQUE : UNE SÉANCE ET UN SITE DE RATTRAPAGE AUX RETARDATAIRES

Les agents publics qui ne participeront pas au prochain recensement biométrique 2019 pour diverses raisons notamment de congés, n’auront qu’une seule session de rattrapage et un site unique, le siège du ministère de la Fonction publique, à Libreville.

Un homme averti en vaut deux. Les fonctionnaires qui rateront le train de la campagne de recensement biométrique 2019, vont se mettre en difficulté. Ils n’auront qu’un site disponible pour se faire enrôler uniquement à Libreville en séance de rattrapage.

Edouard Mfoula Mbome, directeur général de la Fonction publique, le confirme. « Lorsqu’on va en congés, c’est sur la base d’un planning qui a déjà été préalablement établi et validé par la hiérarchie des ministères. Cela veut dire que le secrétaire général de la direction centrale des ressources humaines sait qui est en congés. Vraisemblablement dans la programmation qui sera faite, l’agent en congés ne devrait pas être programmé pendant son absence. On sait à priori quand il va revenir. S’il ne revient pas dans les deux semaines prévues par le ministère, son enrôlement se fera durant la session de rattrapage réservés aux retardataires ».

Pour le directeur général de la Fonction publique, ce n’est plus le ministère qui va déployer tous ses efforts, ce sera à l’agent retardataire de batailler. Les fonctionnaires qui travaillent à l’intérieur du pays vont être obligés de remonter à la capitale. « Il y aura un site unique qui sera installé à la Fonction publique pour enrôler les retardataires ».

La campagne de recensement biométrique va d’abord se faire dans la province de l’Estuaire qui compte 75% des agents publics. Elle se poursuivra progressivement à l’intérieur du pays, après une campagne de communication du même niveau que celle effectuée dans la province de l’Estuaire.


Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.