Medias241.com-GABON-DIASPORA : UN PROCHE DE LAURENCE NDONG NOMMÉ AU CONSEIL DES GABONAIS DE FRANCE
Spread the love

C’est via la note d’information numéro 463/CGGF/CG que Fabrice Boussougou Boussougou, Consul Général du Gabon en France a informé la communauté gabonaise de la relance des activités du Conseil des Gabonais de France (CGF). Une relance marquée par la nomination de Messir N’nah Ndong, un opposant réputé pour ses positions virulentes, voire violentes envers les institutions de la République.

Une nomination qui a poussé la journaliste Anne Marie Dworaczek-Bendome, a se demander qu’elle était la position de Debout peuple libre (DPL) le parti politique virtuel crée par Laurence Ndong, porte-parole de Jean Ping, dont Messir N’nah Ndong est un proche et membre imminent de DPL. Connaissant le mépris assumé pour les institutions de ces deux personnalités, la question vaut son pesant d’or.

Si nul ne peut remettre en cause la citoyenneté d’un individu à cause de ses opinions politiques, aussi insultantes, soient-elles, il est quand même légitime de s’interroger sur les liens des tenants du pouvoir avec certains activistes dont la ligne éditoriale s’est souvent limitée à couvrir les autorités gabonaises d’insultes ou d’appeler à la violence contre les officiels gabonais en séjour à l’étranger.

L’actualité récente de Gabon Oil Company a permis à l’opinion publique de découvrir qu’une ligne budgétaire avait servi à financer certains professionnels du Live Facebook pour attaquer d’autres responsables publics.

Un débat en perspective dans le milieu de la résistance du jardin de Renelagh.