spot_img

ECONOMIE : LE SECTEUR INFORMEL ENGENDRE 400 MILLIARDS DE FRANCS CFA DES PERTES PUBLIQUES

Du fait de la complexité qui entoure son suivi administratif, le secteur informel, avec près de 200.000 opérateurs économiques sur l’ensemble du pays, échappe au contrôle de l’Etat.

C’est du moins le constat posé récemment par le ministre du Commerce, Hugues Mbadinga Madiya. Selon les chiffres dévoilés par son département ministériel, le secteur impacte l’économie nationale à près de 50%, causant ainsi des pertes de l’ordre de 400 milliards de francs CFA à l’Etat.

Pour le ministre, le problème de l’identification et l’encadrement des activités commerciales sont les deux facteurs expliquant les difficultés à mieux suivre ce secteur.

Pour contourner ces deux difficultés, le ministère du commerce a initié des mesures spécifiques en lien avec la réalité de ce secteur. Ces mesures sont la mise en place de deux identifiants devant faciliter le repérage des commerces. L’objectif, améliorer le cadre de formalisation de ce secteur par la régularisation des activités économiques.

Séraphin Lame

sabrina
sabrina
Community manager chez medias241
Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille