ANTICORRUPTION: LE GABON CLASSÉ LEADER EN AFRIQUE CENTRALE

Le Gabon est le mieux classé de l’Afrique centrale en matière de lutte contre la corruption avec une note de 31/100. Transparency international vient de publier ce 23 janvier 2020, son indice de perception de la corruption (IPC) qui classe les pays du monde en fonction de leur niveau de corruption.

Au delà du classement, depuis 2016, la note du Gabon se détériore : en 2017 (36/100) en 2016 (32/100), en 2018 (31/100), en 2019 (31/100).

Ce constat a été dressé par Transparency international, une institution de référence dans le monde.

A l’échelle planétaire, le classement du Gabon n’est pas reluisant, 123 sur 180, cela n’enlève en rien, le fait que le pays reste le bon élève de l’Afrique centrale, en raison des chiffres produits ce 23 janvier 2020, par Transparency international.

Suite à l’opération anticorruption Scorpion, déclenchée en novembre 2019, une vingtaine de hauts cadres, dont quatre ex-ministres et l’ancien directeur de cabinet du président de la République, ont été placés sous mandat de dépôt. Cette opération Scorpion est venue en renfort de l’opération Mamba lancée il y a deux ans en début 2017.

Le président de la République Ali Bongo Ondimba, a déclaré au cours de son discours à la nation le 31 décembre 2019 que la corruption n’a pas sa place au Gabon. Il avait également signifié au cours du dernier conseil de la magistrature que le bras de la justice ne doit pas trembler face à la corruption et l’enrichissement illicite qui n’ont pas leur place au Gabon. Il avait insisté sur la nécessité d’intensifier la lutte contre la corruption.

Transparency international affirme que le Gabon devance la RCA (153e), le Cameroun (153e), le Tchad (162e), le Congo (165e), la RD Congo (168e), et la Guinée équatoriale (173e), dans la lutte contre la corruption en Afrique centrale, au niveau du secteur public.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.