BANQUE : LES RETRAITS TAXÉS DÉSORMAIS À PARTIR DE 5 MILLIONS FCFA ET PLUS

La loi des finances rectificative (LFR) adoptée le 12 juin 2020 en Conseil des ministres, a introduit une nouvelle taxe, dite taxe sur les retraits en espèces à partir d’un million de francs CFA. Finalement, suite à l’audition du ministre de l’Économie et des Finances, le vendredi 19 juin, devant les députés, cette taxe de 2% sera ponctionnée sur les retraits bancaires supérieurs ou égaux à 5 000 000 Fcfa.

Devant les députés membres de la Commission des Finances et de la Comptabilité publique, chargée de l’examen du projet de loi de finances rectificative 2020, la disposition sur la taxe retrait n’a pas fait l’objet de rejet comme on a pu le lire ici et là. Selon le quotidien ‘’L’Union’’, la taxe de 2% est maintenue, mais pour les retraits bancaires supérieurs ou égaux à 5 000 000 Fcfa.

L’instauration de cette taxe vise, selon les autorités, à privilégier les paiements électroniques. « La monnaie physique présente des risques sanitaires mis en évidence par la pandémie de la Covid-19. Sur le plan économique, les transactions basées sur la monnaie physique sont difficiles à contrôler et favorisent l’économie informelle », a précisé le ministre de l’Économie et des Finances, Jean-Marie Ogandaga. En aucun cas cette taxe ne peut être assimilée comme une ponction sur l’épargne des Gabonais.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.