BANQUE MONDIALE: Jean-Marie Ogandaga reçoit Abdoulaye Seck de la Banque Mondiale

En fonction depuis le 1er juillet 2019, le nouveau directeur des opérations de la Banque Mondiale en Angola, au Cameroun, en Guinée-Equatoriale, à Sao Tomé et Principe et au Gabon, Abdoulaye Seck, a été reçu en audience ce 25 juillet 2019, par le ministre du Commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises et de l’industrie, Jean-Marie Ogandaga.

Accompagné de sa collègue la représentante-résidente du groupe de la Banque Mondiale au Gabon Alice Ouedraogo, le nouveau directeur des opérations de cette entité bancaire Abdoulaye Seck, est venu rencontrer les autorités gabonaises parmis lesquelles Jean-Marie Ogandaga, pour parler de la coopération qui existe entre le groupe qu’il représente désormais et le Gabon, notamment des projets qui concerne la création des petites et moyennes entreprises. “Nous avons été très contents d’entendre la vision du ministre sur l’importance de l’entrepreneuriat et la création des PME sur l’ensemble du territoire gabonais. Nous sommes tout à fait d’accord avec cette vision qui permettrait d’avoir un nouveau tissu de croissance fort et inclusif”, a déclaré le directeur des opérations à la sortie de son entretien avec le patron des PME au Gabon.

Avec pour résidence dans la capitale politique du Cameroun, Yaoundé, Abdoulaye Seck, exercera ses fonctions dans 5 pays de la sous-région. Fonctions qu’il n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler lors de ce tête-à-tête. “La mission de la Banque Mondiale, c’est essentiellement soutenir les pays membres dans deux objectifs majeurs qui sont: l’éradication de la pauvreté et faire en sorte que les croissances soient partagées. Et cette vision de l’institution que je représente aujourd’hui est bien partagée par le gouvernement gabonais à entendre le ministre des PME et c’est très encourageant”.

En rappelant que le département dont il a la charge, a une grande responsabilité en matière d’entrepreneuriat, de création d’emplois et d’industrialisation, le ministre Jean-Marie Ogandaga, a dit toute l’importance de cette rencontre. “Les départements qui sont à ma charge sont les pans qui intéressent beaucoup la Banque Mondiale, car il n’y a pas de sortie de pauvreté sans industrialisation et sans création d’emplois. Pour que cela soit concret pour tous les Gabonais, nous sollicitons le soutien de la Banque Mondiale qui est toujours disposée à nous accompagner”.

Ancien économiste en chef pour la Banque Mondiale au Cameroun, le Sénégalais Abdoulaye Seck remplace ainsi Élisabeth Huybens, au poste de directeur des opérations du groupe de la Banque Mondiale, au sein des cinq pays sus-cités, avec qui le Gabon a eu de très bonnes collaborations.

Pierre Rolland

Leave a Reply

Your email address will not be published.