BOIS: 80 NOUVELLES USINES DE TRANSFORMATION EN GESTATION

La zone économique à régime privilégié de Nkok va accueillir d’ici à la fin de l’année 2019, 80 nouvelles usines de transformation de bois. Selon le ministère des Forêts, l’entrée en exploitation de ses usines permettra d’augmenter le volume de bois transformé sur place.

Les investissements sont loin de s’arrêter dans la zone économique à régime privilégié de Nkok (ZERP). Le ministère des Forêts annonce l’entrée en exploitation d’ici à la fin de l’année en cours, de 80 nouvelles entreprises de transformation de bois dans cette zone industrielle.

Cet investissement vient s’ajouter aux 65 opérateurs en activité sur les 1126 hectares de superficie. Il va non seulement accroître le nombre d’emplois crées mais également augmenter de manière considérable la transformation et la production du bois.
Entre 2010 et 2017, le volume de production a d’ailleurs presque triplé. Selon les récentes statistiques publiées par le ministère des Forêts, il est ainsi passé de 280 000 m³ en 2010, à 738 000 en 2017, soit une progression de 458 000 m³ en sept ans.

La filière bois est devenue le deuxième pourvoyeur d’emplois au Gabon avec 10 000 postes de travail permanents, derrière la Fonction publique. Cette performance est le résultat de la multiplication du nombre d’unités de transformation de bois au sein de la zone économique à régime privilégié de Nkok. Une zone qui a vu ses usines augmenter de 80 en 2009 à 155 en 2018.
La mise en fonction de ces 80 nouvelles usines, confirme la détermination du gouvernement à faire du Gabon l’un des plus grands pays transformateurs de son bois local avant exportation dans le monde.

Pierre Rolland

Leave a Reply

Your email address will not be published.