CIRCULATION D’ARGENT DANS LES BANQUES : LA BEAC EXIGE PLUS DE TRANSPARENCE

Les banques de la Communauté Economique et Monétaire de l’ Afrique Centrale (CEMAC) devront désormais transmettre les données relatives à la trésorerie et aux opérations des établissements sur le marché monétaire en zone CEMAC. Cette décision fait suite à la signature d’un nouveau texte, le 3 janvier dernier par le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli.

Les banques de la zone devront aussi soumettre les mouvements de billets et monnaies réalisés en  F CFA et en devises. Les opérations interbancaires y compris celles réalisées entre les établissements de crédit du même groupe sont aussi concernées par cette mesure. La Banque centrale précise également que les établissements de crédit doivent s’assurer avant la fin de la journée, que toutes leurs données journalières sont appariées avec celles des contreparties.

La non transmission de ces données pourra faire l’objet de sanctions. La BEAC garantit cependant la confidentialité de toutes ces données.

Leave a Reply

Your email address will not be published.