CODE DES HYDROCARBURES : VINCENT DE PAUL MASSASSA « NOTRE AMBITION EST DE SIGNER PLUSIEURS NOUVEAUX CONTRATS »

Il pourrait se satisfaire des 12 contrats signés en pleine pandémie sanitaire grâce à la réforme du Code es Hydrocarbures, mais Vincent de Paul Massassa, le Ministre du Pétrole, du Gaz et des Mines, en veut encore plus. « Nous restons convaincus que l’Etat aurait pu signer plusieurs autres contrats d’hydrocarbures si les conditions sanitaires ne s’étaient pas dégradées. À cet effet, notre ambition est de signer plusieurs nouveaux contrats, après la reprise du 12e appel d’offres. »

Devant les députés, le ministre du Pétrole a dû répondre à la question de savoir combien de contrat avait été signé depuis l’adoption du nouveau code des hydrocarbures le 16 juillet 2019. Malgré la crise sanitaire qui a fortement perturbé le secteur, le Gabon a su tirer son épingle du jeu.

En effet, douze (12) contrats ont été signés durant cette période de deux ans contre 0 (zéro) en cinq(5) ans avec l’ancien Code des Hydrocarbures.

Les 14 signatures: 12 contrats et 2 avenants aux contrats d’hydrocarbures qui étendent les durées d’exploration pour permettre le forage de puits supplémentaires se traduisent comme suit :

Pour la zone offshore profonde et très profonde, le vendredi 02 août 2019, soit deux semaines après l’adoption du nouveau Code des Hydrocarbures, l’Etat Gabonais a signé deux (2) nouveaux Contrats d’Exploration et de Partage de Production (CEPP) dénommés respectivement « YITU n°G4-255 » et « ABOUNE n°G4-256 », avec la société PC GABON UPSTREAM S.A, filiale de la société malaisienne Petronas. Rappelons que Petronas est installée au Gabon depuis 2014 mais n’avait signé qu’un seul CEPP, dénommé « LIKUALE n°G4-248).

Le mardi 25 novembre 2019, la société CNOOC Africa Holding Ltd (CNOOC), filiale de la société chinoise CNOOC International, a repris l’intégralité des intérêts pétroliers des Contrats d’Exploration et de Partage de Production (CEPP) dénommés « BC9 n°G4-224 » et « BCD10 n°G4-225 » opérés par la multinational Shell Offshore Central Gabon. Deux (2) avenants auxdits contrats ont ainsi été signés entre l’Etat Gabonais et la société CNOOC.

En zone Conventionnelle, le lundi 28 octobre 2019, l’Etat Gabonais a signé avec les sociétés Assala Gabon S.A, Assala Upstream Gabon S.A, Perenco Oil & Gas Gabon, Sinopec Overseas Oil & Gas Limited sept (7) Contrats de Partage de Production (CPP). Il s’agit de :

  • pour ce qui est de l’exploration, les Contrats d’Exploration et de Partage de Production dénommés « MUTAMBA IRORU II n°G4-257», « NZIEMBOU II n°G4-258 » et « OZIGO II n°G4-259 » ;
  • pour ce qui est de l’exploitation, les Contrats d’Exploitation et de Partage de Production dénommés « TOUCAN II n°G5-141 », « ATORA II n°G5-138 », « BENDE MBASSOU TOTOU II n°G5-139 » et « RABI KOUNGA II n°G5-140 ».

Le vendredi 14 février 2020, l’Etat Gabonais et la société Perenco Exploration Gabon SA (PEGSA) ont signé trois (03) Contrats d’Exploration et de Partage de Production (CEPP). Il s’agit des CEPP « EZILA n°G4–260», « ONEMBE n° G4–261 » et « EVARO n° G4–262 ».

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x