DES ACCORDS DE PARTENARIATS PUBLICS-PRIVES POUR RÉDUIRE LE CHÔMAGE DES JEUNES

La Confédération patronale gabonaise (CPG), l’Unité de coordination du projet soutenu par la Banque mondiale, et les ministres de l’Emploi, du Commerce et de l’Education nationale, ont donné le lundi 15 juin 2020, un coup d’accélérateur au Projet de Développement des Compétences et de l’Employabilité (PRODECE), avec la signature de plusieurs accords de Partenariat public-privé (PPP).

Le premier accord de partenariat public-privé est axé sur le secteur de l’enseignement technique et la formation professionnelle. Pour la ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Madeleine Berre, « cet accord prévoit en substance, d’améliorer l’employabilité et l’insertion des jeunes dont la formation est délivrée au sein des établissements de formation technique et professionnelle, la cogestion des établissements de formation technique et professionnelle et la recherche des financements pérennes pour le fonctionnement et le développement de ces établissements ».

La ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a précisé que deux autres accords matérialisent les engagements de l’Agence nationale de formation et de perfectionnement professionnels (ANFPP). La problématique du chômage au Gabon est liée au fait que les jeunes diplômés disposent de qualifications n’étant pas en adéquation avec les exigences des entreprises locales, pense le secrétaire général de la CPG. D’où l’importance de ces accords entre l’Etat et le secteur privé pour recueillir les besoins des entreprises en terme de formation.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.