DIVERGENCE SUR LE PASSAGE DU FRANC CFA À L’ECO

Le Nigeria, la Guinée, la Sierra Leone, le Ghana, le Libéria et la Gambie ont critiqué le passage du Francs CFA, à l’issu de la réunion de la Zone Monétaire d’Afrique de l’Ouest (ZMAO), tenue le jeudi 16 janvier dernier, à Abuja, au Nigeria.

Ils “ont noté avec préoccupation”  la décision prise “unilatéralement” de rebaptiser le franc CFA en Eco, nouvelle monnaie commune des pays francophones d’Afrique de l’Ouest. Ces pays estiment que “cette action n’est pas conforme aux décisions” de la CEDEAO.

Le Conseil de convergence de la ZMAO propose un “sommet extraordinaire” afin d”examiner en profondeur cette question”. Ces estiment que l’ECO annoncé par le président Ouattara n’est qu’un avatar du franc CFA, parce que celui-ci demeure adossé à l’euro. De plus, son taux de change est garanti par la France. Selon eux, l’ECO n’est pas flexible comme le stipulait les documents préparatoires présentés en juin, à Abidjan.

Notons que, c’est lors d’une visite officielle à Abidjan, du 20 au 22 décembre 2019, que le Président français Emmanuel Macron a annoncé la naissance de l’Eco, la nouvelle monnaie devant succéder au franc CFA. Le Président français s’était félicité de la “réforme historique et ambitieuse” devant aboutir à la mort du franc CFA et à la naissance de l’ Eco en 2020. “Nous avons décidé une réforme du franc CFA avec trois changements majeurs (…), dont le changement de nom” et “l’arrêt de la centralisation de 50 % des réserves au Trésor français”, avait laissé entendre le chef d’État français, en présence d’Alassane Ouattara, le samedi 21 décembre 2019.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.