DOING BUSINESS : UN PERMIS DE CONSTRUIRE SUR MESURE

Pour l’amélioration du climat des affaires au Gabon, les ministères de la Promotion des investissements, de l’Habitat, ont travaillé pour améliorer la note du Gabon au classement du Doing Business dans les domaines qu’il évalue, c’est le cas du permis de construire.

Le Gabon, qui se situe à la 169e place dans le classement Doing Business 2019 sur 190 pays, doit encore faire des efforts en terme d’amélioration du climat des affaires.

C’est en ce sens que la ministre de la Promotion des investissements, Carmen Ndaot, et celui de l’Habitat, Léon Armel Bounda Balonzi, ont  examiné les modalités de délivrance du permis de construire au Gabon. Pour la ministre Ndaot, un certain nombre de réformes administratives impulsées par le gouvernement, concernent la délivrance et l’octroi du permis de construire.  
Les textes réglementaires qui raccourcissent les délais d’obtention de 160 jours à 15 jours ne sont pas respectés. Une procédure parallèle au niveau de la direction générale de l’Habitat octroie des autorisations provisoires. Ce qui paralyse le fonctionnement de  la commission mise en place par un texte réglementaire. Il faudrait que cette commission retrouve ses pleins pouvoirs.

L’objectif poursuivi est d’améliorer la compétitivité du secteur privé au Gabon. Pour voir améliorer son rang au classement du Doing Business, le Gabon doit notamment faciliter les procédures d’obtention de permis de construire et réduire les délais et les coûts.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.