FINANCES PUBLIQUES : CHUTE DES RECETTES TOTALES  DE 33% EN 2020

Le ministère de l’Economie et des finances, a analysé les impacts économiques de la crise sanitaire du covid-19 sur le Gabon. La chute de 33% des recettes totales par rapport aux objectifs initiaux de la loi de finances 2020, constitue l’une des conséquences de la pandémie sur l’économie du pays, selon une note de conjoncture de ce ministère.

Après avoir effectué des efforts de consolidation des finances publiques avec un retour à l’équilibre en 2019 (+1,1% du PIB), la situation devrait se dégrader en 2020, selon le ministère de l’Economie et des finances. Le déficit public qui pourrait être supérieur à 5% du PIB, conséquence de la baisse des termes de l’échange et du repli de l’activité économique en 2020.
En effet, ce retour au déséquilibre des finances publiques en 2020 proviendrait de la chute de 33% des recettes totales par rapport aux objectifs initiaux de la loi de finances 2020. La chute des recettes serait de -45,8% dans le secteur pétrolier et de -26% dans le hors pétrole.
En terme nominal, le Gabon verrait ses recettes chuter d’environ 700 milliards de FCFA. En dépit de la poursuite des efforts d’ajustement, les dépenses nettes (y compris les dépenses nouvelles liées au Covid-19) se situeraient à 21,3% du PIB, contre 19,9% du PIB dans la loi de finances 2020.

Ce dimanche 10 mai 2020, le Premier ministre Julien Nkoghe, a présidé un conseil interministériel axé sur les stratégies de  relance des activités économiques.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.