GABON : LÉGÈRE AMÉLIORATION POUR LE TRANSPORT AERIEN EN 2019

Les données de la Note de conjoncture sectorielle de la fin de l’année de 2019 montre que le bilan du secteur du transport aérien est mitigé. Le transport ferroviaire se porte assez bien par contre, contrairement au secteur du transport terrestre.

Le transport aérien a enregistré des résultats mitigés en 2019. Les mouvements commerciaux  des avions ont chuté de 17 182 rotations en 2018, en 2019 à 15 311. A contrario, le nombre de passagers transportés par voie aérienne a connu une légère augmentation de 0,9%, attribuable au réseau international. Quant au fret aérien, il est estimé à 5,9% grâce au dynamisme de Solenta Aviation au niveau national, à Corex international et Air France qui ont augmenté leur tonnage sur le trafic international.

S’agissant du transport ferroviaire, l’évolution des principaux indicateurs fait apparaître une embellie sur l’ensemble de l’année 2019. En effet, le volume global de marchandises acheminées par rails a progressé de 22,7% pour s’établir à environ 7,2 millions de tonnes contre 5,8 millions de tonnes en 2018. Cette évolution s’explique par le dynamisme de l’activité minière et des industries du bois. Néanmoins, le nombre de passagers transportés a affiché une baisse de 1,9% . En 2019, c’est 321 920 voyageurs qui ont été transportés. Le  chiffre d’affaires induit par les différentes prestations s’est situé à 78,1 milliards de FCFA à fin décembre 2019 contre 67,7 milliards une année auparavant, soit une amélioration de 15,4%.

Enfin, il faut noter que le segment du transport terrestre interurbain a été marqué par une morosité de son activité en 2019. En effet, tous les indicateurs de suivi ont enregistré une chute. En moyenne, le parc automobile a reculé de 47,8%, en lien avec le vieillissement et l’absence de pièces de rechange. En conséquence, les passagers transportés ont vu leur nombre baisser de 10,5% à 2,1 millions de clients contre 2,3 millions de personnes une année plus tôt. Sur le plan commercial, le chiffre d’affaires a baissé de 23% à 602 millions FCFA.

Le bilan de l’année 2020 dans le secteur des transports en général au niveau national risque fortement d’être entaché par les conséquences de la crise sanitaire lié au coronavirus. Plusieurs restrictions ont été imposées dans ce domaine d’activité, afin de limiter la propagation du covid-19.   

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.