GABON : LES OPÉRATEURS DU TOURISME À L’AGONIE

Plusieurs entreprises du secteur de l’hôtellerie, de la restauration et des boîtes de nuit, risquent de se retrouver en faillite en septembre 2020, si la situation de fermeture restait en vigueur. C’est l’annonce faite par Jocelyne Halajko, présidente du Club tourisme de Libreville (CTL), à Libreville, ce 11 août 2020.

Les promoteurs du tourisme sont au bord de la faillite. C’est le constat dressé par la présidente du Club tourisme de Libreville (CTL), Jocelyne Halajko, au ministre de tutelle Pascal Houangni Ambouroue, qui a reçu tous les patrons du secteur ce 11 août 2020. Depuis l’arrêt de leurs activités depuis le 13 mars 2020, ils n’ont plus reçu un franc de recette et n’ont fait qu’augmenter leurs arriérés de taxes, d’impôts et d’autres charges. Pour elle, si le gouvernement n’assouplit pas les mesures de riposte contre la propagation de la covid-19, beaucoup de patrons vont mettre la clé sous le paillasson en septembre prochain. Ce qui entraînerait leurs nombreux travailleurs au chômage.

Le ministre Pascal Houangni Ambouroue, a expliqué qu’il tient à sauver le secteur. « Je peux vous dire que le constat est accablant. Il nous faut trouver une démarche méthodologique pour revenir à la normale. Et deuxième, nous devons rassurer les opérateurs que le gouvernement suit de très près leurs actions et qu’ils ne sont pas seuls dans la recherche de solutions aux problèmes qu’ils connaissent », a déclaré le ministre du Tourisme.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.