GABON : UNE JOURNÉE POUR LE PARTAGE ÉQUITABLE DES RICHESSES

Sur invitation de Francis Nkea Ndzigue, ministre de l’Evaluation des politiques publiques, la Banque mondiale participera à la journée nationale de l’évaluation des politiques publiques, en vue d’une lutte plus efficace  contre la pauvreté prévue pour le 31 mai 2020.

Le ministre de la bonne gouvernance, Francis Nkea Ndzigue, a une fois de plus sollicité l’expertise de la Banque mondiale  pour l’organisation le 31 mai 2020, de la journée nationale de l’évaluation des politiques publiques. Un évènement qui va rassembler plusieurs pans de la société. Il ne sera pas question uniquement de travailler entre agents publics, les représentants de l’Assemblée nationale, de la Cour des comptes et de la société civile prendront une part active à cet évènement.  

Le ministre n’a pas manqué d’expliquer à la Banque mondiale que le Gabon a progressé d’une place au classement de Transparency International, pour  se situer au 30ème rang continental. Si dans la confection de ce classement, a souligné le ministre, Transparency International avait tenu compte de l’opération Scorpion, le Gabon serait « très certainement à  une position enviable ».

Alice Ouedraogo,  a souligné que c’est une évidence « que nous regardons les dépenses de l’État ».  Si les ressources de l’Etat gabonais sont bien utilisées, a admis Alice Ouedraogo, elles peuvent avoir un impact direct sur la lutte contre la pauvreté, « mais aussi sur le partage des richesses ».

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.