GOM : « NOS PRÉDÉCESSEURS ONT OPÉRÉ DES CHOIX DE MANAGEMENT QUI ONT MONTRÉ LEURS LIMITES » : EDSON MVOU

Cette phrase résume parfaitement l’entretien de monsieur Edson Mvou, directeur général de Gabon Oil Marketing, accordé à la rédaction de Medias 241. Un entretien au cours duquel il est revenu de long en large sur les raisons de la dissolution de Gabon Oil Marketing (GOM), filiale du groupe Gabon Oil Company.

Selon Edson Mvou, malgré la « réduction drastique » de l’ensemble des dépenses de fonctionnement à près de 80% par rapport au niveau de réalisation des années 2018 et 2019, Gabon Oil Marketing reste une entreprise très endettée.  A titre illustratif, le directeur général de Gabon Oil Marketing indique cela en « ne prenant que l’exemple de l’administration douanière, à qui nous devons près de 20 milliards de francs CFA cumulés sur les années précédant l’année 2020 ».

De plus, plusieurs  « contrats toxiques »  octroyés par la précédente équipe ont fortement contribué à plomber la trésorerie de la GOM. Selon le directeur général, tous ces problèmes s’expliquent par « une mauvaise connaissance de l’activité par les contreparties et même les équipes.  Le fait de générer des milliards de chiffre d’affaires faisait croire à tout le monde que l’activité était très rentable ; or les opérations de négoce et d’approvisionnement qui sont parfois complexes génèrent des marges très faibles dues à un environnement d’extrême volatilité des prix. »

Des faits qui expliquent le scénario de la dissolution de Gabon Oil Marketing. Un déclin qui, assurément, selon Edson Mvou était plus que prévisible et même acté tant en interne, qu’au niveau étatique. L’homme l’affirme clairement, « La décision du gouvernement aurait été prise par tout actionnaire à sa place. »

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.