HYDROCARBURES : L’OPEP SATISFAIT DES EFFORTS DU GABON

C’est ce qui ressort de la visite en terre gabonaise du ministre d’État, ministre du Pétrole du Nigeria,Timipre Sylva, également envoyé spécial de L’OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole). Objet de cette visite qui s’est tenue du vendredi 19 février à ce samedi, rappeler la nécessité de respecter l’accord de L’OPEP signé le 20 avril 2020.

Arrivé à Libreville le 19 février, Timipre Sylva a été accueilli à sa descente d’avion par le ministre gabonais du Pétrole, Vincent de Paul Massassa.  Les deux hommes se sont entretenus sur les avancées du Gabon en ce qui concerne l’application de cet accord. La rencontre a permis au Gabon d’élucider les chiffres sur l’état de ces productions et aussi sa méthodologie. “J’ai été mandaté par L’OPEP, plus précisément le comité ministériel de suivi de L’OPEP + pour venir, parce qu’à notre entendement, le Gabon ne respectait pas nécessairement cet accord de réduction, mais quand on est arrivé on a vu qu’il y avait une inadéquation dans certains chiffres qui nous avaient été présentés par les autorités gabonaises et donc c’est dans cette lancée que nous sommes en train de discuter et voir la lumière juste après cet échange”, a confié Timipre Sylva.

A ce propos, Vincent De Paul Massassa a tenu à rassurer que “ les échanges avec  les sources secondaires, les indépendants, seront approfondis afin de peaufiner les chiffres avant présentation au conseil des ministres de l’OPEP. Il a également réitéré la volonté du pays de tout mettre en œuvre afin de remplir les clauses de l’accord du 20 avril. “ Le Gabon a fait des efforts qui n’ont pas toujours été suffisants jusqu’ici et le Gabon s’engage à honorer tous les efforts. Nous avons déjà dans les réductions qui sont les nôtres, remarqué que nous n’avons pas toujours été à la hauteur et nous nous engageons à poursuivre ces efforts jusqu’à satisfaction de notre engagement. C’est l’engagement que le Gabon continue de prendre vis-à-vis de l’OPEP.”,a-t-il précisé.

Rappelons que l’accord  de L’OPEP du 20 avril 2020 milite pour une baisse de la production de pétrole, le but étant d’assurer la stabilité du marché pétrolier international. Les pays exportateurs de pétrole se sont accordés sur la réduction de 10%, leur production pour enrayer la chute des prix du brut. L’Opep et les pays membres de l’Opep + ont ainsi convenu d’une réduction de la production de 6 millions de barils par jour, du 1er janvier 2021 à fin avril 2022.

Notons qu’après le Gabon, l’envoyé spécial de L’OPEP, Timipre Sylva se rendra au Soudan du Sud dans le cadre de cette même mission.

Leave a Reply

Your email address will not be published.