INDUSTRIALISATION DE LA PÊCHE : LE GABON ET L’UE PEAUFINENT LE PROTOCOLE DE MISE EN OEUVRE

Il s’est tenu le 12 janvier 2021, une séance de travail à Libreville entre Le ministre de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et de l’Alimentation, Biendi Maganga-Moussavou, et les membres de l’équipe de négociateurs gabonais. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec l’Union européenne sur le protocole d’accord de pêche au Gabon.

Au cours de cette rencontre plusieurs points ont été abordés dont la transformation locale des produits halieutiques tel que le thon. L’objectif étant d’atteindre la capacité de transformation de ce produit et sa mise en boîte pour être commercialisé. Un projet qui pourrait participer à la création d’emploi mais aussi permettre au Gabon de faire un pas de plus vers l’autonomie alimentaire.

En effet en 2019, le gouvernement avait annoncé que les importations de denrées alimentaires engloutissaient chaque année plus de 400 milliards FCFA soit une augmentation de 11% par an. Le projet d’industrialisation de la pêche fait donc partie des étapes visant à changer la donne.  

« L’industrialisation répond à l’objectif de faire en sorte que la valeur ajoutée soit au Gabon. C’est ce qui permet de gagner de fortes croissances dans le produit intérieur brut de notre pays, mais surtout de créer des emplois. Il y a plusieurs centaines d’emplois à créer dans la filière thonière et tout dépend de notre volonté ferme de profiter de cette industrie que nous avons la chance de pouvoir développer ici au Gabon. » affirme le Ministre.

Les négociateurs de l’Union européenne quant à eux prévoient être à Libreville dès la fin du mois de janvier.

Shekina Bibaye

Leave a Reply

Your email address will not be published.