ODD : L’AFRIQUE APPELÉE À ACCROÎTRE SES INVESTISSEMENTS

Accroître le niveau d’investissement, c’est le principal défi pour l’Afrique selon le récent rapport de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA), afin d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD).

Ce rapport indique que les besoins en infrastructures du continent se situent entre 130 et 170 milliards de dollars par an jusqu’en 2025. Cela inclut un déficit de financement annuel de 67,6 à 107,5 milliards de dollars.

Selon le rapport économique sur le continent, « Un défi central que l’Afrique doit relever pour réaliser les ODD et parvenir à un développement durable et inclusif consiste à mobiliser les investissements requis dans des secteurs clés tels que la santé, l’énergie, les transports, la construction, l’éducation et la fabrication ».

Pour 19% des opérateurs économiques présents sur le continent, le manque de financements est un obstacle majeur à la conduite de leurs activités. Le quart des petites entreprises l’ont cité comme un obstacle majeur, idem pour 13 % des grandes entreprises.

Le secteur de l’énergie n’est pas en reste puisqu’environ 590 millions de personnes en Afrique n’ont pas accès à l’électricité. Sur le plan environnemental, la CEA note que 18 à 30 milliards de dollars par an au cours des deux prochaines décennies sont nécessaires pour l’action climatique et l’adaptation au changement climatique en Afrique, des projets et investissements de près de 1 000 milliards de dollars étant prêts à être financés.

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.