PAT : BILAN POSITIF SIX MOIS APRES

Mis en place le 19 janvier 2021, au terme d’un séminaire gouvernemental, le plan d’accélération de la transformation (PAT) comme son nom l’indique a pour objectif de booster l’économie gabonaise. Adopté en conseil des ministres 3 jours après sa mise en place, ce plan est une déclinaison du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE). Pour Sylvain Moussavou Boussougou, secrétaire général du Conseil National du PAT, le bilan des travaux initié dans le cadre de ce programme est positif.

Dans une interview accordée au quotidien l’Union, Sylvain Moussavou Boussougou dresse un bilan du PAT, six mois après son lancement. Un bilan satisfaisant selon lui. Il en en veut pour preuve les avancées enregistrées dans le domaine économique. « Dans le secteur forestier, une dizaine de concession forestières évoluant en marge de la loi été identifiées et des sommes importantes dues à l’Etat du fait des situations fiscales illicites ont été mises à jour. Les autres (travaux des task forces) se poursuivent et de nombreuses exonérations seront suspendues. » A-t-il confié.

A cela il ajoute la volonté du Gabon à rendre transparentes les la mobilisation des ressources dans les secteurs pétrolier et minier, avec la mise en place du groupement d’intérêt multipartite pour l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). Des avancées sont également perceptibles dans le volet immobilier « des chantiers de construction de logement arrêtés depuis 2015 ont été relancés ». Explique le secrétaire général du Conseil National du PAT. Ce qui aura un impact positif dans le volet social, un volet qui dans le cadre de la mise en application du PAT connait une nette embellie traduit par la création des centres multisectoriel de formation professionnelle de Nkok de Ntchegue et Mvengue, les finissions des deux derniers étant annoncé pour 2022.

De plus la réforme de l’Office Nationale de l’Emploi (ONE) devra permettre de réduire le chômage des jeunes en améliorant le processus de création d’emploi. Dans le pivot santé la mutation de l’office pharmaceutique national (OPN) en société d’Etat, contribue « améliorer les performances de gestion pour rendre le médicament disponible et accessible à moindre cout ». A cela s’ajoute l’arrivée à Libreville et le déploiement dans l’arrière-pays de 162 professionnels de santé cubains afin d’améliorer la prise en charges des malades, concomitamment aux 25 chantiers de réhabilitation et d’extension des structures de santé.

Un bilan tout aussi positif pour ce qui concerne les infrastructures, avec la poursuite des discussions pour les lancements des chantiers prioritaires des routes, l’inauguration de l’usine d’eau potable de CIM Gabon. La certification de la dette intérieure permet quant à elle la poursuite des opérations visant la maitrise de la masse salariale.

Ce plan apporte des réponses stratégiques adaptées à la conjoncture économique actuelle. En cette période pandémique, le gouvernement gabonais a par la mise en œuvre du PAT trouvé le moyen de poursuivre les chantiers prioritaires pour la relance de l’économie, tout en poursuivant la lutte contre la covid-19.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x