RÉGIES FINANCIÈRES : POINT D’HONNEUR SUR LA PERFORMANCE ET L’ ÉQUITÉ

Un exercice de pédagogie, c’est en ces termes qu’on pourrait résumer la conférence de presse tenue ce samedi 21 novembre 2020, à l’immeuble Arambo, par Sosthène Ossoungou Ndibangoye ministre du Budget, Madeleine E. Berre ministre en charge de la Fonction publique et Nicole Roboty, épouse Mbou ministre délégué auprès du ministre de l’Économie et de la Relance. Les trois membres du gouvernement ont tenu à expliquer le choix de la performance et de l’équité comme critères pour le paiement de primes.

Prenant la parole au cours de cette conférence de presse, Nicole Roboty, épouse Mbou a fait la genèse de la prime d’incitation à la performance. Cette prime instaurée depuis 2014 pour les agents publics faisait suite à la suppression des fonds communs, a-t-elle rappelé. Les réformes prises lors du conseil des ministres du vendredi 20 novembre 2020, visent selon elle, à « compléter la réforme de la modernisation des services de l’Etat ».

Pour rappel, le dernier conseil de ministres a entériné deux projets de décrets. Le premier fixe les modalités d’évaluation et d’attribution de l’intéressement spécifique servi aux agents des administrations des Douanes, des Impôts, du Trésor et des Hydrocarbures tandis que le second institue une Prime à la Performance Budgétaire. La ministre déléguée à l’économie a fait savoir que  « Le paiement de la prime est lié à l’atteinte des objectifs de l’administration. »

Cette prime sera exclusivement donnée aux collecteurs pour rémunérer les efforts spécifiques de ces agents aux contacts des opérateurs. Cet intérêt spécifique sera financé par les recettes excédentaires et sera payé trimestriellement. Tout ceci, dans le but de promouvoir la méritocratie et d’améliorer la bonne gouvernance.

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.