UN NOUVEAU BLASON  POUR LE TOURISME GABONAIS

Le ministre du Tourisme, Hugues Mbadinga Madiya, veut permettre à la destination Gabon, d’acquérir ses lettres de noblesse d’ici à 5 ans. Jusqu’à présent, le tourisme ne représente que 4 % du Produit intérieur brut (PIB), malgré son énorme potentiel touristique. Il vient ainsi d’échanger, par visioconférence avec le World Tourism Forum dans l’optique d’attirer dans le pays d’ici cinq ans, 500 000 visiteurs par an.

Pour marquer sa détermination à donner une nouvelle impulsion à ce secteur, le Gabon s’est porté candidat à l’organisation du Global Tourism Forum au Gabon en 2021. « Il a été question au cours de cette séance de travail, d’aborder les deux points principaux à l’ordre du jour à savoir : la stratégie marketing du secteur tourisme et l’organisation du Global Tourism Forum au Gabon en 2021 », a expliqué le ministre. Cette réunion lui a donné l’occasion de présenter la stratégie nationale de développement touristique qui vise à atteindre dans cinq ans 500 000 visiteurs par an.

Le Gabon possède plusieurs atouts pouvant lui permettre de développer un tourisme haut-de-gamme et respectueux de l’environnement. Bien garni, le Gabon est une destination d’exception pour les touristes à la recherche de sites naturels originaux et préservés. Avec 800 Km de côtes, 13 parcs nationaux et 20 aires marines protégées, ainsi qu’une faune riche et une flore luxuriante, des sites historiques tels que le pont en liane, l’hôpital Schweitzer, le site des premières traces de vie dans le Haut-Ogooué, le cap du Fernand Vaz, les chutes de l’Impératrice, les huttes des pygmées et les soirées de Mvett, de Bwiti ou de Ndjobi. Le tourisme est véritablement un atout pour la diversification de l’économie. Un code du tourisme a été élaboré par les autorités. Selon la Banque Africaine de Développement (BAD), le Gabon possède environ 3 000 chambres d’hôtels, soit moins qu’une ville française comme Clermont-Ferrand, qui compte 4 000 chambres.

Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.