spot_img

Communiqué: Les conditions pour être président du Centre gabonais des élections.

LIBREVILLE, GABON (medias241.com)-Le Ministère de l’Intérieur, par la voix de son porte-parole, chargé de la communication, Jean Eric Nziengui Mangala, a publié mercredi à Libreville le portrait robot du futur président du Centre gabonais des élections (CGE), l’institution qui se chargera d’organiser les élections politiques au Gabon.

Officiellement, tous les gabonais peuvent postuler à ce poste qui fera de son titulaire une des personnalités politiques qui comptera dans la hiérarchie politique du pays.

Entre autres conditions du décret N°000294 / MISDDL portant appel à candidature pour le poste de président du CGE, les candidats à ce poste doivent naturellement être gabonais âgés de 45 ans au moins et justifier d’une expérience d’au moins 10 ans dans la haute administration publique ou à des poste de responsabilité dans le privé.

Ils doivent également justifier d’une expérience avérée dans la gestion des processus électoraux.

Il faut remplir un formulaire fourni par la commission spéciale de la CGE. Les candidats doivent fournir une copie d’acte de naissance légalisée, un casier judiciaire, une lettre de motivation, un curriculum vitae et tout autre document permettant d’attester de la qualité et des titres du candidat.

La liste des candidats retenus sera notifiée aux intéressés et publiée au journal officiel. Les candidats doivent déposer leur dossier à compter de ce mercredi 18 avril jusqu’à vendredi 20 avril à 18 heures.

Au terme de la cérémonie d’installation des membres desdits comités, le ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha, a rappelé à ces derniers leurs responsabilités.

Il pèse donc désormais sur leurs épaules de membres des comités ad hoc et spécial «la responsabilité du traitement des candidature de ceux là qui aspirent à diriger le CGE. Le CGE qui est l’émanation des acteurs politiques à l’issue des accords d’Angondjé. Suite au diagnostic qui a été fait par eux-mêmes. Ils ont  ont décidé de confier l’ensemble du processus électoral à cet organe, depuis l’élaboration du calendrier électoral à jusqu’à l’annonce des résultats», a-t-il précisé.

Puis il a ajouté, «il s’agit donc d’une structure importante pour notre pays. Une structure qui contrairement à la CNE et à la CENAP voit ses missions et ses attributions renforcées et nous espérons qu’à l’issue de tout le processus tous les griefs qui ont été relevés par les uns et les autres disparaîtront du langage politique plus que désormais ce sont les acteurs politique eux-mêmes qui fixent et les règles du jeu et son arbitre sont arbitre de ces compétitions qui vont les opposés».

C’est le futur président du CGE dont la date de l’élection n’est pas encore connue qui annoncera au peuple gabonais la date des prochaines élections législatives.

Caistab
Samsung
Gabon Égalité
Livraison
Caistab
Urban FM
Sweet & Sour
Fondation Sylvia Bongo Ondimba pour la Famille