AGRICULTURE : 61,5% DES TERRES CULTIVABLES AU GABON DÉJÀ EXPLOITÉES

Au cours de sa récente audition devant le Conseil économique social et environnemental (CESE) sur la mise en œuvre du Plan national d’affectation des terres (PNAT), Biendi Maganga-Moussavou a confié que « sur les 5,2 millions d’hectares de terres cultivables dont dispose le Gabon, 2 millions sont non attribués ».

Les 2 millions d’hectares exploités représentent 61,5% des terres cultivables sur l’ensemble du territoire national. Seuls 38,4% de terres adaptées au développement de l’agriculture à ce jour sont disponibles. Pour le ministre de tutelle cette situation doit être corrigée « Les 2 millions (non attribués) incluent les villes, les autres activités. Et donc, si on veut obtenir les 5 millions d’ha de terres, on est loin du compte. Il faudrait mieux organiser les choses », a-t-il souligné.

Le plan national d’affectation de terre est une solution mise en place afin de pallier ce problème. Ce programme est un processus de planification par lequel le gouvernement établit et véhicule ses orientations en matière de gestion rationnelle des terres et des ressources du domaine de l’Etat. L’objectif étant de mettre en valeur les ressources du territoire, de minimiser le risque de conflit entre les usages incompatibles, et d’optimiser les opportunités en termes d’usages multiples et compatibles.

Freddy MOUSSOUNDA

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x