AGRICULTURE : LA FAO ACCUEILLE LES CONSULTATIONS DÉPLACÉES

Dans le cadre des consultations nationales lancées par le gouvernement, en prélude à la participation du Gabon au Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, le ministre de l’Agriculture Biendi Maganga-Moussavou a pris part aux côtés des représentants de la FAO aux concertations du système des agences, ce 12 juillet 2021. Les échanges étaient axés autour des besoins en alimentation et bonne nutrition pour les groupes vulnérables, ainsi que les personnes vivant avec le VIH

Les rencontres qui se sont tenues à l’espace détente du jardin de la FAO ont vu les présences des représentants de la Banque Mondiale, de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), de l’ONUSIDA, de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et de l’UNICEF. Autant de partis qui ont chacun à leur tour évoquer les différents projets mis en œuvre pour atteindre l’objectif de développement durable numéro 2 « faim zéro ».

Pour L’OMS il s’agit de faire un plaidoyer en faveur d’une santé unique prenant en compte la santé des animaux, des êtres humains et de l’environnement à travers des systèmes alimentaires fiables et permettant d’avoir accès à l’eau potable, base de la santé nutritionnelle. L’ONUSIDA Pour sa part est revenue sur l’importance pour les personnes vivant avec le VIH de correctement s’alimenter, tout en suivant un traitement.

Pour le Coordonnateur du Bureau Sous- régional de la FAO pour l’Afrique centrale, au Gabon et Sao Tomé et Principe, Hélder MUTEIA cette consultation « donne une occasion unique de partager notre expérience et les meilleures pratiques en mesure d’aider le gouvernement à entreprendre des réformes et améliorer efficacement le potentiel de croissance des systèmes alimentaires. »

En outre, les questions relatives à l’intégration des réfugiés aux programmes agricoles, les financements des programmes liés à l’agriculture, mais aussi la sécurité alimentaire chez les enfants notamment ceux âgés de moins de 5 ans ont été évoquées avec acuité lors de ces échanges. Les différents acteurs présents à cette consultation ont tous à cœur la santé et la bonne nutrition des populations.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x