GABON : UN BOOST DE LA FILIÈRE CAFÉ

Depuis deux jours, l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et Madagascar (ACRAM) tient, sa 8ème Assemblée Générale à Libreville. Les travaux qui ont débuté ce 22  janvier 2020, dont le but visé est la redynamisation de l’ACRAM, devront s’achever le 24 janvier de la même année.

« Les travaux de cette assemblée générale trouvent tout leur intérêt et viennent conforter la position du Gabon sur l’orientation de sa politique agricole, dont les réformes participent à la redynamisation de la filière café », a déclaré le Ministre en charge de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, en ouverture des travaux de cette 8ème  assemblée générale.

Ces mots du ministre gabonais de l’agriculture s’inscrivent dans la volonté du gouvernement de booster la production de café sur le plan national, actuellement en situation de décroissance. Le gouvernement par le truchement du ministère de tutelle a entériné un certain nombre de mesures, visant l’accroissement de la production nationale. Ces mesures passent par la mobilisation des producteurs et la répartition équitable des rôles sur la chaîne des valeurs.

Biendi Maganga Moussavou a par ailleurs annoncé la création prochaine d’un conseil national du café-cacao. Lequel conseil regroupera les représentants du gouvernement et tous les acteurs du secteur. Aussi il aura pour mission d’orienter les politiques en matière d’exploitation agricole et de production. L’ACRAM pour sa part souhaite renforcer les échanges entre tous les pays producteurs de robusta dont le Gabon, développer des programmes de production de matériels, réorganiser les circuits de commercialisation, mais aussi attirer la jeunesses des Etats membres vers les métiers de cette industrie.

Freddy MOUSSOUNDA

Leave a Reply

Your email address will not be published.