CONFLIT HOMME-FAUNE : INAUGURATION DE LA BARRIERE ELECTRIQUE DE MOURINDI

Après Panga et Ndindi, dans la province de la Nyanga, le tour est revenu le week-end écoulé à la localité de Mourindi de recevoir une clôture électrique dans le cadre du conflit homme-faune (CHF).

L’inauguration de cette infrastructure de prévention contre la monté des éléphants vers les plantations et habitations des populations a été faite par le Secrétaire Exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Christian Tchemambela en présence d’Alice Ouédraogo, Représentante résident de la Banque mondiale au Gabon et en Guinée-Equatoriale, du Vénérable Emile Manfoumbi, du Chef de Canton et du Sous-Préfet de cette localité.

« Le périmètre de la clôture de Mourindi est de 4km, pour une superficie de 105 hectares », a souligné le Secrétaire Exécutif de l’ANPN. Conformément au protocole d’accord, l’entretien de cette nouvelle clôture sera du ressort des populations. L’ANPN de son côté se chargera de la réparation liées à l’électrification.

La construction de cette énième barrière s’inscrit dans le cadre du projet Gestion de la Faune et des Conflits homme Eléphant (GeFaCHE) subventionné par le Fonds mondial pour l’environnement et dont le compte est logé à la Banque mondiale. Ce financement est conjointement géré par l’ANPN et la Direction générale des Faune et des Aires protégées (DGFAP).

Alors que la question du conflit Homme-Eléphant est source de vives tensions ces derniers mois à travers le pays, l’inauguration de cette barrière dénote la volonté de l’Etat, par le canal de l’ANPN et de la DGFAP, de trouver des solutions palliatives et viable à ce problème.

Séraphin Lame