CONFLIT HOMME-FAUNE : UN PROJET DE LOI AUTORISANT LA LÉGITIME DÉFENSE ET DES BATTUES ADMINISTRATIVES DES ESPÈCES SAUVAGES MENAÇANTES

En réponse à la problématique Homme-faune, le gouvernement a entériné à l’occasion du conseil des ministres du 11 juin 2021, un projet de loi, autorisant des battues administratives. En cas d’adoption de ce projet de loi, les populations victimes du conflit Homme-faune seront autorisées à user du droit de légitime défense.

Ce projet de loi, selon le gouvernement, vise à rehausser le niveau de « sécurité des cultures vivrières et l’intégrité physique tout en préservant les objectifs de développement durable de la faune sauvage ».

Sujet de débordements depuis quelques semaines, notamment dans la ville de Mékambo, le conflit Homme-Faune serait en passe de se résoudre. Réunis en Conseil des ministres, les membres du gouvernement ont donné le feu-vert pour des battues administratives.

Il s’agit en effet, d’opérations collectives de régulation qui peuvent être des battues d’effarouchement, de décantonnement ou de destruction, dirigées par des agents habilités. Ces battues nécessitent la réunion d’un certain nombre de tireurs disposés aux endroits stratégiques ou les animaux, dont la destruction apparaît nécessaire dans l’intérêt public.

En outre, grâce à ce projet de loi, les populations seront autorisées à se défendre face aux animaux envahisseurs, tant que leur intégrité physique ou leurs cultures vivrières sont menacées par les espèces sauvages.

En cas d’application, ce nouveau dispositif pourrait apporter un peu plus de sérénité aux populations. Cependant, il impose une bonne structuration afin d’inviter tout débordement.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x