CORONAVIRUS : LE TOURISME EN FORÊT SUSPENDU

Dans sa logique de vouloir freiner la pandémie du coronavirus au Gabon, le Gouvernement a pris la décision de suspendre toutes les activités touristiques dans les forêts couvrant l’ensemble du territoire jusqu’à nouvel ordre.

Après avoir suspendu les visas touristiques des personnes en provenance des zones les plus infectées, à savoir l’Union européenne, la Chine, la Corée du Sud et les Etats-Unis, le Gabon a décidé d’aller encore plus loin, en suspendant les activités touristiques dans les forêts couvrant l’ensemble du territoire jusqu’à nouvel ordre. Pour les gouvernants, la mesure viserait à réduire au maximum le risque de contamination du coronavirus entre l’homme et les animaux.

Selon le Secrétaire exécutif de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN), Christian Tchemambela, « les virus respiratoires qui affectent l’homme se transmettent facilement aux grands singes, car les deux espèces sont si étroitement liées». Voilà pourquoi il pense qu’il est nécessaire de « fermer les activités touristiques pour observer les grands singes dans nos parcs afin d’éviter tout risque de transmission entre l’homme et les animaux ».

De plus, « le personnel travaillant dans les parcs sera placé en quarantaine pendant 14 jours avant de pouvoir pénétrer dans les zones proches des gorilles ». Les autorités s’inquiètent d’une transmission du virus aux primates : le Gabon, recouvert à 88 % par la forêt, abrite une concentration exceptionnelle de gorilles et de chimpanzés. En 1995, une épidémie du virus Ebola avait suffi à tuer plus de 90 % des gorilles dans le nord du pays.

Maxime OWONO

Leave a Reply

Your email address will not be published.