LE PROJET GRAINE A TOUT L’APPUI DE LA BAD

Le projet Graine a été revisité et renforcé par un financement de 65 milliards de FCFA de la part de la Banque africaine de développement (BAD).

65 milliards de FCFA pour 5000 personnes. La contribution de la BAD s’exécutera dans 6 des 9 provinces du Gabon. Il touchera directement environ 5000 personnes, soit l’équivalent de la population de Mékambo, dans l’Ogooué-Ivindo.

Racine Kane, directeur adjoint de la BAD explique l’étendue des avantages de ce financement. Le volet public de l’appui de la BAD au programme Graine financera dans les zones concernées des coopératives, des familles, des investissements économiques et sociaux. Des investissements tels que l’eau potable, l’électrification rurale, les écoles et les centres de santé. De même que des centres de diffusion du matériel végétal, des marchés ruraux, des entrepôts”.

Cette nouvelle phase de relance du projet Graine est renforcée, selon Biendi Maganga Moussavou, ministre de l’Ariculture, par un réinvestissement de 13 milliards de FCFA du groupe OLAM. Mais d’autres innovations figurent en bonne place. ”Sotrader se consacre dorénavant à son rôle de trader national. Les missions d’aménagement et d’accompagnement des paysans sont maintenant du ressort de l’Agence de développement agricole (ADAG). Dans son processus de réorientation, le programme prend maintenant en compte toutes les personnes désireuses de se lancer dans une activité de production agricole”.


Pamphil EBO

Leave a Reply

Your email address will not be published.